CARRIÈRE (E.)


CARRIÈRE (E.)
CARRIÈRE (E.)

CARRIÈRE EUGÈNE (1849-1906)

Formé dans l’atelier de Cabanel, Carrière a connu, après 1870, des débuts difficiles de lithographe commercial. Ses premiers tableaux exposés (La Jeune Mère , 1879, Avignon) se caractérisent déjà par l’intimisme discret qui marquera la plupart de ses sujets. C’est dans les années 1880 qu’il élabore peu à peu une manière très particularisée, renonçant presque totalement à la polychromie pour adopter une sorte de camaïeu brunâtre qui doit beaucoup à l’étude des maîtres du sfumato , Vinci ou Corrège, ou encore aux préparations de Rubens, et à Velázquez. Les scènes de la vie familiale, où perce parfois un certain pathétique (L’Enfant malade , 1885), et les portraits peints ou lithographiés (E. de Goncourt , 1892; Verlaine , 1891, musée d’Orsay, Paris) constituent alors l’essentiel de son œuvre, à côté toutefois de réalisations exceptionnelles, comme un important Christ en croix (1897, musée d’Orsay) ou les décorations de l’Hôtel de Ville et de la Sorbonne (1898). Ces travaux lui avaient attiré peu à peu un petit cercle d’amis fidèles, surtout parmi les écrivains (Jean Dolent, Gustave Geffroy, Roger Marx...) et ce solitaire, tourné surtout vers la vie intérieure, fut paradoxalement amené à jouer un rôle notable dans la vie artistique française: fondation de la Société nationale des beaux-arts en 1890, banquet en son honneur en 1904, grande rétrospective en 1907. Faite toute d’émotion et de spiritualité, la peinture de cet indépendant, qui nous a laissé sur ce sujet des textes révélateurs (Écrits , 1907), devait être un pôle d’attraction important, face aux réalistes et aux successeurs de l’impressionnisme, pour les peintres symbolistes, attirés par les secrets de l’«âme»: «Le mystérieux de la réalité et la réalité de l’invisible m’ont attiré. Pour moi l’évidence est ce qui ne se perçoit pas au premier instant», écrivait-il. Très typée, son œuvre était promise au succès («On dira un jour les Maternités de Carrière comme on dit les Pietà de Michel-Ange», déclarait A. Besnard), puis à un discrédit excessif: à la fin du XXe siècle, elle n’a pas encore retrouvé la notoriété qu’elle mérite.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • carrière — 1. (ka riê r ) s. f. 1°   Lieu fermé de barrières et disposé pour les courses. •   Il excelle à conduire un char dans la carrière, RAC. Brit. IV, 4. •   Quand pourrai je, au travers d une noble poussière, Suivre de l oeil un char fuyant dans la… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Carriere — Carrière (frz. für Laufbahn) oder Carriere ist ein verbreiteter Familienname folgender Personen: Anne Marie Carrière (1925–2006), französische Schauspielerin und Sängerin Élie Abel Carrière (1818–1896), französischer Botaniker Eugène Carrière… …   Deutsch Wikipedia

  • Carriere — Carrière Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • carrière — CARRIÈRE. sub. fém. Lice, lieu fermé de barrières, pour courre la bague, ou pour d autres exercices d homme à cheval. Le bout de la carrière. Aller jusqu au bout de la carrière. S arrêter au milieu de la carrière. Entrer dans la carrière. Ouvrir… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Carrière — (frz. für Laufbahn) oder Carriere ist der Familienname folgender Personen: Anne Marie Carrière (1925–2006), französische Schauspielerin und Sängerin Élie Abel Carrière (1818–1896), französischer Botaniker Éric Carrière (* 1973), französischer… …   Deutsch Wikipedia

  • carriere — CARRIERE. s. f. Lice, lieu fermé de barrieres, pour courre la bague, ou pour rompre en lice. Le bout de la carriere. aller jusqu au bout de la carriere. s arrester au milieu de la carriere. entrer dans la carriere. Il signifie encore, La course… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Carrière — may refer to:* Joseph Carrière (1795 1864), French theologian. * Moritz Carrière (1817–1895), German philosopher and historian. * Élie Abel Carrière (1818–1896), French botanist * Eugène Carrière (1849 1906), French lithographer and painter. *… …   Wikipedia

  • carriere — Carriere, Le Languedoc, Provençal et adjacens en usent communement pour une ruë, via, vicus. Mais le François en use pour la course et tirée d un homme à cheval, soit qu il jouste, soit qu il courre pour plaisir tant que la longueur d une haleine …   Thresor de la langue françoyse

  • Carrière [1] — Carrière (v. fr., spr. Karriähr), 1) eine Bahn für Laufende, Reitende od. Fahrende; 2) die schnellste Gangart eines Pferdes, s.u. Reitkunst; 3) die bürgerlichen Verhältnisse, in welchen ein Mann nach u. nach lebt, bes. die öffentlichen… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Carrière [2] — Carrière (spr. Karriähr), Moritz, geb. 5. März 1817 in Griedel im Großherzogthum Hessen, studirte in Gießen, Göttingen u. Berlin Philosophie u. bereiste einige Jahre Italien; 1842 begann er seine philosophischen Vorlesungen an der Universität in… …   Pierer's Universal-Lexikon


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.